Grossesse,  Maternité

Retour sur ma grossesse

Voilà que mon bébé a passé autant de temps à l’intérieur de moi qu’à l’extérieur de moi, et il est déjà si grand, si indépendant… Pour moi une belle occasion de revenir sur ma grossesse qui s’est vraiment plutôt très bien passé !

Je me rappelle… ce jour où j’ai réalisé que l’amour toquerait bientôt à ma porte.

L’accouchement est le seul rendez-vous à l’aveugle où on est sûr de rencontrer l’amour de sa vie. Vous vous rappelez ces moments d’attente ? …

« Mon petit prince va bientôt arriver. Je l’ai vu bouger en noir et blanc, j’ai entendu battre son coeur, j’ai senti ses petits bras et ses petites jambes données des coups, j’ai même pu imaginer son visage grâce à la 3D. Et depuis le début je sais déjà que c’est lui l’amour de ma vie. Bon, pour ne pas faire de jaloux, c’est lui le deuxième. »

Je me rappelle… ce jour où je me disais qu’être enceinte m’allait si bien.

Des beaux cheveux, une belle peau et un ventre arrondi, que demander de plus pour se trouver ravissante ?

Je me rappelle… ce jour où je me disais que mon bébé allait naître en automne.

« Mon bébé va arriver pendant l’une de mes saisons préférées, et pourtant ici, les feuilles ne deviennent pas rouge, orange, jaune ou violette, et il n’y a pas de grandes feuilles mortes sur lesquelles marcher pour entendre un « crak ». Non ici seulement des pinèdes, ces arbres qui ne représentent pas la douceur, seulement l’aridité. Ici en automne il n’y a pas de moment propice à se chauffer un bon chocolat pour le boire sous un bon plaid, ici on est encore en tee-hirt en novembre. Mais laisse moi imaginer… l’été indien… »

Je me rappelle… ce jour où j’étais devenue complètement paranoïaque.

Honnêtement, ça ne me ressemble pas de flipper pour rien (même si ça arrive de temps à autre, comme à tout le monde). Mais là je n’ai jamais été aussi flippé pour un rien… La nuit, seule, en ville, j’ai peur. J’ai peur qu’il m’arrive quelque chose si je m’endors dans le train. Va-t-on me voler ma voiture si je la laisse ici ? Est-ce que mon chéri me ment ? J’ai peur. Je flippe pour rien. Comme s’il fallait que je m’invente des raisons d’avoir peur. Je deviens littéralement paranoïaque. Il paraît que c’est l’instinct protecteur qui surgit.

Je me rappelle… ce jour où j’ai réalisé que je ne portais pas seulement la vie mais également la joie.

Certaines femmes n’aiment pas être enceinte mais ça n’a souvent rien à voir avec le fait d’aimer être mère. J’ai aimé ça et j’ai même trouvé que mon bébé me portait souvent chance. Je n’ai pas gagné au loto pour autant mais il m’est arrivée bien des trucs sympas (ou bien c’est juste moi qui avait changé mon regard sur les choses…).

Je me rappelle… ce jour où je me disais que mes envies de gâteau au chocolat, ça n’était pas si grave (les 25 kilos en plus si par contre).

Avez-vous eu des envies qui persistaient tout au long de votre grossesse ? Moi, à part envie de manger tout le temps, non pas vraiment. Et puis il n’y avait pas que la bouffe, vers la fin j’avais besoin de ranger, tout le temps, trier, réorganiser, bref ça faisait passer le temps.

Je me rappelle ce jour où je prenais conscience que j’allais enfin pouvoir passer dans les rayons bébé et potentiellement acheter les choses qui me plairont !

Ça n’a beau pas être le moment, on est déjà toutes passées devant des rayons de puériculture en jetant un petit œil et en se demandant à quand ça sera notre tour d’acheter les petites affaires pour bébé…

Je me rappelle… ce jour où je me sentais seule au monde mon bébé et moi.

Nous étions en harmonie, il suivait le moindre de mes pas, se plier à mes envies sans rien dire, il était moi, à moi, en moi. Nous n’étions qu’un. Qu’y a-t-il au monde comme relation plus fusionnelle ?

Et il y en aurait encore pleins des choses à dire… J’ai presque déjà hâte de retomber enceinte. Et vous, que souhaitez-vous partager avec moi sur votre grossesse ?

Merci de m’avoir lue !

P a c h a M a m a n Maman d'un petit bout d'homme depuis octobre 2018, je me lance dans l'écriture d'un blog et vous emmène avec moi si vous le voulez bien dans ma quête d'une vie plus simple, plus naturelle, plus sereine, plus épanouie, plus créative, plus consciente et plus intense chaque jour !

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *