Allaitement,  Maternité

Petit lexique de l’allaitement maternel – dernière partie

Je vous retrouve pour la suite de mon petit lexique dédié à l’allaitement maternel ! Si vous avez rater le premier épisode c’est par ici. Je m’étais arrêtée à la lettre H mais n’ayant rien trouvé pour cette lettre je passe directement à la lettre I.

I

IBCLC : littéralement Internarional Board of Certified Lactation Consultant, est une appellation qui certifie que les consultantes ont été formées en allaitement maternel et en lactation humaine. De plus, cette certification doit être mise à jour tous les 5 à 10 ans, ce qui est important pour garantir une vraie qualité concernant les avancées en terme d’allaitement. Vous pouvez faire appel à ces consultantes en cas de problèmes liés à votre allaitement, elles vous seront d’une grande aide.

Intolérances : il se peut que bébé n’arrive pas à digérer certains aliments on parle alors d’intolérance, cela est visible par des maux de tête, une difficulté à dormir, une irritabilité, des pleurs, des cris… Par exemple l’intolérance au lait de vache est fréquente chez les nourrissons, il est possible (si vous n’avez pas allaité) de le remplacer par des laits spécialisés, des fromages de brebis etc. Dans tous les cas quand vous rencontrez une problématique allez directement voir un professionnel.

K

KISS : le syndrome de KISS est l’abréviation de Kopfgelenk Induziert Symetrie Störungen qui peut se traduire par « troubles de symétrie induits par les vertèbres cervicales ». Ce syndrome peut être un frein important pour le bon déroulement de votre allaitement car votre bébé sera véritablement gêné par ces troubles. Je ne suis pas une experte de ce trouble (qui est aussi un peu compliqué à comprendre, il faut le dire) mais vous conseille tout de même de jeter un œil à ce site si vous désirez en savoir plus.

L

La Leche League : est une association internationale pour le soutien et l’information à l’allaitement maternel. C’est sûrement le réseau d’aide le plus ancien et le plus répandu partout dans le monde. Le site de Le Leche League France ici.

Lactarium : certaines mamans produisent beaucoup de lait (certaines en revanche ne produisent que ce dont bébé a besoin, mais il est extrêmement rare qu’une maman ne produise pas assez de lait), pour ces mamans il est intéressant de se diriger vers un lactarium pour faire don de leur lait maternel. Ce lait est très précieux, surtout pour les bébés nés prématurément qui en ont encore plus besoin. Belle idée n’est-ce pas ? (A savoir que la vente ou la commercialisation de lait humain est strictement interdit.) Mais au préalable il faut bien se renseigner il y a des conditions à remplir et toute une procédure à respecter.

Lait maternel : c’est votre lait, celui qui est le plus adapté à votre enfant. L’allaitement est naturel c’est donc forcément le meilleur choix pour votre enfant. En revanche, nous ne cherchons pas à faire culpabiliser les mamans qui choisissent le lait artificiel. Respect et Tolérance 🙏🏼.

Lait artificiel : on parle ici du lait en poudre qui est destiné à nourrir le bébé qui n’est pas allaité ou au bébé qui sont en allaitement mixte (donc les deux). Il s’agit d’un lait de vache auquel on rajoute des aliments importants pour le bon développement de bébé. Le lait de vache étant concentré en protéines et pauvre en oméga-3 les préparations infantiles sont donc composées de tous les oligo-éléments et minéraux nécessaires au bon développement de bébé, ainsi que des prébiotiques pour encourager la formation d’une flore intestinale équilibrée pour bébé.

Louve : c’est le nom d’une position pour donner le sein. Le bébé est allongé sur le dos et la maman vient par-dessus le bébé (en position califourchon). Cette position peut paraître étrange mais elle peut permettre de désengorger le sein ou de soulager une mastite par exemple.

M

Madone : c’est le nom d’une position pour donner le sein, l’une des plus répandues certainement.

Mastite : c’est une douleur très aiguë ressentie dans le sein (quand vous donnez le sein ou non). Pour savoir si vous en souffrez, il faut vérifier que vous ressentez une douleur vraiment intense à l’intérieur du sein, une impression que les canaux sont bloqués. Parfois vous pouvez avoir de la fièvre. Pour soulager : massage + eau chaude (quand on a mal comme ça on pourrait passer des heures sous le jet d’eau chaude… c’est le signe qu’il s’agit peut-être d’une mastite).

Montée de lait : en début d’allaitement les mamans qui allaitent vont avoir une montée de lait au moment où les besoins de lait de bébé vont augmenter. Cette montée peut être douloureuse pour certaines mamans. Vos seins seront bien sûr plus gros et peut-être que le lait coulera de lui-même.

Muguet : autre terme pour parler de la candidose (dont j’en parle ici).

N

Nettoyage du nez au lait maternel : il est possible d’utiliser son lait maternel pour nettoyer le nez de son bébé. Vider une pipette de sérum physiologique et utiliser ce contenant pour absorber un peu de votre lait préalablement tiré et déposé dans un petit contenant. Faites comme à l’habituel, tenez bien la tête de bébé et verser le lait dans sa narine puis dans l’autre. Cela est moins douloureux pour le bébé et le lait maternel ne peut être que bénéfique !

O

OMS : l’Organisation Mondiale de la Santé défend bien entendu l’allaitement maternel à travers le monde. C’est le référent pour avoir les vraies informations concernant l’allaitement si vous avez des doutes. L’OMS contribue bien sûr à valoriser et défendre l’allaitement maternel par delà le monde entier.

P

Pic de croissance : comme son nom l’indique, c’est une période intense pour votre bébé qui vous montrera qu’il a encore plus besoin de vous par une envie plus fréquente de téter. Ces pics peuvent être fatiguant pour la maman allaitante (et non-allaitante car le bébé non allaité aura également plus faim et plus besoin de sa mère durant cette période). C’est pics peuvent durer entre 1 et 3 jours en général, ils se manifestent à 3 semaines, 6 semaines, 3 mois, 6 mois, 9 mois et un an. Courage les parents ! Bébé grandit et c’est un signe que tout va bien. Plus de renseignements ici et .

RGO = reflux gastro œsophagien : il est normal pour un bébé de régurgiter mais cela peut devenir pathologique (il régurgite quasiment tout le temps), on appelle ça le RGO. Les remontées acides répétées irritent son œsophage et font souffrir bébé. Les signes de ce problème peuvent être chez bébé des pleurs, des troubles du sommeil, des problèmes de prises de poids, sa langue est blanche voir pâteuse, il ne supporte pas le portage physiologique, etc… si vous reconnaissez certains de ces signes (mais il n’y en a beaucoup plus) n’hésitez pas à faire plus de recherches sur ce problème et à consulter une spécialiste en lactation ou une/ un pédiatre.

Syndrome du RED (Réflexe d’Ejection Dysphorique) : ce syndrome peu connu désigne un problème qui survient chez la mère lors des tétées, en effet la mère qui souffre de ce syndrome va ressentir des émotions négatives, parfois très fortes au début des tétées (voire tout au long). je vous laisse avec cet article de Mam’ternante qui en parlera mieux que moi et qui résume ce syndrome. 

REF = réflexe d’éjection fort : c’est lorsque le réflexe d’éjection de la maman est tellement fort que cela peut déranger le bébé et donc perturber l’allaitement. En effet, sans le savoir, il se peut qu’on ait un REF : imaginez qu’on vous envoie un petit jet d’eau dans votre bouche, c’est pareil pour bébé, il sera gêné et pourra s’énerver, tousser, hurler, régurgiter etc… Pour calmer cela vous pouvez en début de tétée extraire un peu de lait à la main (et le garder pour effectuer des soins avec par exemple, nettoyage du nez, du visage, du corps etc).

S

Selles : les selles du bébé allaité exclusivement peuvent être de couleur dorée, d’aspect liquide et également de très rare fréquence. Et des fois il n’y a rien à signaler pendant trois semaines sans que ça ne soit un problème ! Alors ne vous inquiétez pas des selles rares de votre bébé, il se porte très bien.

Sevrage : c’est la fin de l’allaitement, quand la mère décide d’arrêter de donner le sein.

Sevrage induit : c’est lorsque la fin de l’allaitement n’est pas voulu, mais quelque chose l’y pousse comme une confusion du bébé entre le sein et la tétine, ou une introduction de lait maternisé.

Sevrage naturel : c’est la fin naturelle de l’allaitement, quand l’enfant le manifeste de lui-même. Cette fin, si tout se passe bien, est normalement compris entre 2 et 6 ans (approximativement).

Stérilisateur : vous en aurez sûrement entendu parler si vous utilisez des tétines, téterelles, biberons… la stérilisation permet de rendre stérile, ce qui est très important selon moi surtout en cas de maladie pour ne pas propager des germes ou développer des bactéries. Les avis sur la stérilisation ou non sont assez divergents. Chacun est libre de faire ce qui lui convient.

T

Tétées groupées : c’est un moment où bébé va multiplier les tétées pendant quelques heures et où il ne prendra que peut de lait. Cela peut être normal et fréquent mais si la maman ne le sait pas, ce peut être une source de stress pour elle car elle pourrait croire qu’elle ne produit pas assez de lait. Alors que les tétées groupées peuvent être un moyen pour bébé de décharger ses émotions, de stimuler le lait ou encore de créer de nouvelles connexions cérébrales. Soyez donc patientes, cela devrait bientôt passer !

Téterelles : ce sont des embouts moulés en silicone qui prennent la forme du sein et du mamelon pour que bébé tète directement au sein de façon interposée. Il est bon de savoir qu’il en existe plusieurs tailles.

Tire-lait : pour recueillir votre lait vous pouvez y aller à la main directement (ça peut être long en revanche), sinon il existe des appareils automatique ou électrique pour faire le job à votre place !

Tisanes : il existe des tisanes favorisant la production de lait maternel, vous en trouvez facilement en magasin bio.

Une illustration de Marie Savart

Je m’arrête ici. Même si la liste peut paraître longue, elle n’est pourtant pas exhaustive. Beaucoup de choses n’ont pas été abordées, beaucoup de choses dont je ne suis pas forcément au courant et que je n’ai pas rencontré jusque-là. Je ne suis pas une spécialiste ou une grande expérimentée (j’ai allaité un bébé, et pas jusqu’au sevrage naturel comme je souhaitais, à cause de mon manque d’information peut-être) mais ayant rencontré moi-même de nombreux problèmes et étant tombé des nus en réalisant que l’allaitement n’allait pas de soi, j’ai souhaité partagé tout ça avec vous pour vous faciliter la vie ! Si vous le souhaitez, n’hésitez surtout pas à rajouter des informations qui vous semblent utiles en commentaires !! Le partage est la clé pour des allaitements réussis.

J’espère également que vous aurez appris des choses. Si vous rencontrez un problème lors de votre allaitement, n’hésitez pas à parler directement à d’autres mamans ou à consulter une conseillère. Vous avez également beaucoup de documentations ; des sites et des livres – qui vous aideront à en apprendre davantage.

Pour ma part je conseille ces livres ou ces sites :

Le site de la Leche League.

Le site de Claude Didierjean-Jouveau, une spécialiste de lallaitement.

leblogallaitement.com 

Le compte de Camille sur Instagram, une Lolohelpeuse qui se fera le plaisir de vous aider. Il y a de nombreuses autres informations à découvrir sur sa page.

Voilà mon premier achat concernant la longue liste de tout ce dont j’ai eu besoin pour mon allaitement ! Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je croyais que le monde de l’allaitement maternel ne pouvait être que beau. Ce Manuel est simplement sublime, le site illustrations sont superbes ! Il y a beaucoup d’informations mais pas forcément dans le détail, c’est très sympa pour une première approche imagée et drôle 😊 ! Et les livres suivants vous permettront de compléter ce qu’il n’y a pas dans ce manuel !
Une vraie petite bible en matière d’allaitement maternel. Vous devrez y trouver tout ce dont vous avez besoin.
Un livre pour moi E-S-S-E-N-T-I-E-L ! Que j’aurais aimé connaître quand j’étais enceinte.

N’hésitez pas à partager vos essentiels en matière d’allaitement maternel ! Merci de m’avoir lue. Hâte de partager avec vous.

« Il n’y a rien de plus au monde de voir son bébé grandir. »

P a c h a M a m a n Maman d'un petit bout d'homme depuis octobre 2018, je me lance dans l'écriture d'un blog et vous emmène avec moi si vous le voulez bien dans ma quête d'une vie plus simple, plus naturelle, plus sereine, plus épanouie, plus créative, plus consciente et plus intense chaque jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *