Pacha Life,  Pensées,  Vie de maman

Marseillise-moi ⚓️

Quitter l’endroit où on a toujours vécu, ça fait peur. Pourquoi partir alors qu’on s’y sent si bien ? Principalement parce qu’on ne peut pas continuer à apprendre en restant au même endroit. Ça n’a pas été facile de quitter mon bloc la première fois, alors heureusement que j’avais cette envie furieuse de découvrir autre chose... Ma première étape a été Toulouse. Ma deuxième est à Marseille. Vais-je faire un tour de France ? Affaire à suivre.

« Marseille est une ville incompréhensible : aucun esprit rationnel ne peut comprendre comment on peut être tout à la fois portuaire et sédentaire, dynamique et complètement immobile, cosmopolite et xenophobe. Il faut être fada pour vivre sereinement avec autant de paradoxes. Ces contradictions donnent de la profondeur, comme avec un personnage fort en gueule ; il faut prendre position quand on côtoie Marseille : pour ou contre ? »

Marseillise-moi si tu peux

A quelques jours de déménager, je fais un petit bilan sur notre étape d’un an et demi à Marseille… C’est un peu court pour connaître la ville dans toute sa globalité et surtout dans sa profondeur, mais ça suffit à s’en faire son petit avis, pas vrai ?

Quand je suis partie, on aurait pu me demander :

« Alors, t’es devenue une vraie marseillaise ? Tu manges des sardines en terrasse ? Tu parles avec l’accent de la canebière ? Tu chantes avec les cigales ? Tu aimes le pastis ? Tu t’es fais des copines cagoles ? » Non, non, non et non. Mon dieu, so clichés.

Je n’ai pas non plus commencé à jeter mes déchets par terre parce qu’ici c’est un truc qui s’fait (pas dans tous les quartiers, enfin ça dépend surtout de comment les quartiers sont entretenus par la ville quoi, mmh…).

Bref, je suis restée moi-même (authentique, ouais !). Peu importe où je vais on verra toujours que je ne viens pas « d’ici » (peut-être à cause d’un petit accent aussi ?). Et ça me va très bien.

Alors, Marseille c’est comment ?

En arrivant j’ai remarqué que la ville était pas mal en chantier : beaucoup de projets, de constructions, une nouvelle route qui se terminait… Cette ville bouge (et heureusement) mais à son rythme on ne va pas se le cacher. On dirait bien que les clichés ont leur part de vérité, ici les gens n’ont pas trop le goût de l’effort, sont très arrogants mais aussi très sympas. Marseille, on la prend comme elle est, avec ses bons et mauvais côtés. Et si on en a marre du brouhaha de la ville, on roule jusqu’aux calanques, et là, on oublie tout ! C’est magique, que dis-je, merveilleux ! C’est les vacances toute l’année. Le soleil tous les jours, le mistral passe de temps à autre, mais ça ne dure jamais. À Marseille, on peut profiter de la vie chaque jour, et c’est ce que je cherchais. On peut aussi trouver des très bonnes pizzas à 4 euros (ce n’est pas une blague), ou les meilleures pizzas de la ville en bas de La Bonne Mère.

À Marseille il ne faut pas être pressé

C’est un peu l’opposé de Paris (voilà pourquoi ils ne peuvent pas se blairer), ici on ne se met pas trop la pression, on y va molo molo, on fait aussi certainement moins la gueule (sorry les parisien-ne-s, moi je vous aime quand même, votre exubérance, votre goût du luxe toussa toussa <3), bon ok, on fait quand même pas mal la gueule, on reste français hein ! Je dirais que de toute évidence Marseille, contre tout préjugé, est une ville dans laquelle on peut se sentir bien. J’y ai découvert pas mal d’endroits saint-patoches, par contre je ne crois pas que je voudrais y faire ma vie. Je me suis bien adaptée, mais je ne pense pas qu’il y ait eu le coup de foudre. De toute façon je pense être un électron libre, je ne sais pas si un jour je trouverai une seconde maison, c’est plutôt la terre entière qui est ma maison…

Les aléas…

Ville poubelle

La plupart des gens pensent que Marseille est une ville poubelle… et ils n’ont pas tout à fait tort. Mais on ne peut pas nier que la ville fait des efforts (ce sont les gens qui y vivent les vraies ordures).

L’autre cliché « à Marseille, ça tire ». Marseille n’est pas plus dangereux que n’importe quelle autre ville. Bon j’avoue, je n’ai pas vérifié les données, elle est peut-être plus dangereuse qu’ailleurs mais à moins d’aller vivre à Abou Dabi, ville la plus secure du monde, il y a toujours un risque. Jusque-là, tout va bien, il ne m’est jamais rien arrivé, ni ici ni autre part.

Why I choose Marseille

Le vieux port

Malgré ses petits défauts, on ne va pas finir sur une mauvaise note.

Je pense que ce qui m’a motivée c’était principalement le soleil, si Marseille était dans le Nord, je ne lui aurais pas trouvé beaucoup d’intérêt.

Peu de gens osent ou désirent quitter l’endroit qui les a vu grandir. Je crois que j’ai eu besoin de me faire quelque chose de nouveau pour ma vie, envie de challenge, de m’offrir cette vie qui n’a pas de lieu d’attache. Même si ça reste longtemps un combat contre ses propres sentiments, je m’enrichis et je découvre, comme si la phrase « la vie est un voyage » avait enfin du sens, vous voyez ?

Mais sans ma moitié, je ne serai peut-être pas repartie. Je suis partie une première fois pour Toulouse (genre, la ville a l’opposé de chez moi : Strasbourg). Mais c’était tellement cool. Une ville tellement animée, culturelle, vivante, attirante, jeune, originale, moderne ! Bref, elle a tout pour elle et une belle qualité de vie je trouve.

Mais pour revenir à Marseille, je pense que cette ville a de nombreux atouts. Si on aime les grandes villes, on peut s’y sentir très bien (encore une fois, selon le quartier). Si on a des projets, on peut les réaliser. Si on a un petit porte monnaie, on peut s’en sortir facilement. Et si je connaissais bien la ville avant de venir y vivre, j’aurais sans doute chercher à habiter dans le 4eme/5ème pour être proche du centre ou le 9eme/10eme pour être proche de la nature.

Et vous ? Avez-vous oser quitter votre chez vous pour une durée indéterminée ? Dites moi tout.

With olive oil and sardines, PachaMaman

P a c h a M a m a n Maman d'un petit bout d'homme depuis octobre 2018, je me lance dans l'écriture d'un blog et vous emmène avec moi si vous le voulez bien dans ma quête d'une vie plus simple, plus naturelle, plus sereine, plus épanouie, plus créative, plus consciente et plus intense chaque jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *