Skip to content

Les enfants à jouer, c’est leur truc

Aujourd’hui, 28 mai, le Journée internationale du jeu, une date pour valoriser l’importance du jeu dans la vie de nos enfants. Sans aucun doute les enfants doivent jouer, parce que c’est leur truc, ils sont programmés pour cela. Au cours de leurs premières années, les êtres humains mettent en pratique leurs compétences ludiques pour mieux comprendre le monde qui les entoure.

Jouer n’est pas seulement un divertissement, jouer c’est aussi apprendre, la meilleure façon d’explorer, d’expérimenter, de connaître et de socialiser. Attention, et jouer n’est pas synonyme d’avoir des milliers de jouets. Le jeu est bien plus qu’un jouet. Jouer est un droit d’enfant dont tous les enfants devraient bénéficier.

Jusqu’à environ deux ans, les enfants jouent en parallèle, ils peuvent jouer ensemble mais pas brouillés, car ils ne partagent pas de jeux avec d’autres enfants. Apparaît alors le jeu symbolique, le jeu d’enfant par excellence dans lequel les petits s’imaginent, imitant des situations qu’ils voient dans la vraie vie. Voici venir les costumes, les maisons, les cuisines et tout ce monde fantastique dont les plus petits nous enchantent.

On ne peut oublier les jeux de construction et leurs bienfaits pour la concentration, la dextérité et la maîtrise de la motricité fine, ni les jeux de société qui favorisent les capacités cognitives, motrices et d’apprentissage.

Mais surtout, le podium de jeux est un jeu libre, qui consiste simplement en des enfants jouant avec leur corps, avec des jouets, manipulant des objets, et se déplaçant guidés par leurs propres instincts et par leur curiosité innée. Pas de règles, pas de limites ou de rigidités. De plus, vous savez, jouer avec votre enfant est le meilleur moyen de le connaître et de se connecter avec lui.

Il mérite aussi de sauver l’importance du jeu dans la langue de nos enfants, et bien sûr, l’importance du jeu (et de l’humour) pour la société. Avez-vous déjà pensé à ce que serions nous sans le jeu ?

Aujourd’hui, ce n’est pas que les enfants ne jouent pas, mais ils sont engagés dans jeux de plus en plus sédentaires et solitaires. Les jeux d’une vie, comme la poursuite, les jeux de balle et de corde ne doivent pas disparaître, car en plus d’être sains, ils favorisent leur développement, tant physique qu’intellectuel. D’un autre côté, ils ont tellement d’obligations et d’activités que ils ont à peine le temps de jouer. C’est dommage et nous devons nous battre pour redonner aux enfants ce précieux temps de jeu.

Pour finir, je vous laisse le manifeste de la Journée internationale du jeu dans lequel est reconnu le droit de l’enfant au repos et aux loisirs, au jeu et aux activités récréatives adaptées à son âge et à participer librement à la vie culturelle et artistique. Happy Game Day, et voyons si nous, les adultes, appliquons également l’histoire.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Articles Similaires