Skip to content

Il a peur du docteur, que faire

Il y a des enfants qui vont chez le médecin comme s’ils allaient à l’abattoir. Certains parents inventent des ruses pour les tromper face à la panique provoquée par ce personnage en blouse blanche avec un étrange engin accroché au cou.

Avec ma fille aînée, je n’ai pas besoin d’utiliser de trucs parce qu’elle aime ça autant qu’une promenade dans le parc, mais il y a des enfants qui ils ont peur d’aller à la consultation médicale.

Il n’est pas nécessaire de lutter contre l’enfant, ou de le tromper, ou de le menacer, mais de l’aider à surmonter sa peur puisqu’il est l’un des nombreux qui se cachent dans l’univers des peurs infantiles. Comme la peur d’être séparés de leurs parents, de se couper les cheveux ou du noir, ils n’ont aucune explication logique, mais ils le ressentent.

Principalement, l’enfant doit être préparé pour la visite chez le médecin. Vous n’êtes pas obligé de lui donner trop de préavis, mais il est normal d’annoncer la veille que vous irez chez le médecin demain, pour ne pas le surprendre traîtreusement. Une bonne suggestion est de parler du sujet avec l’enfant dans les jours précédents. Les livres, les histoires et les jeux pour enfants peuvent être d’une grande aide.

Faites bien comprendre que maman ou papa (ou qui que ce soit) vous accompagnera à tout moment, qu’ils seront là pour tout ce dont vous avez besoin. Notre attitude influence aussi, si nous le prenons naturellement, nous aiderons notre enfant à le comprendre de cette façon, par contre, si nous faisons un drame de la visite chez le médecin avec des commentaires négatifs, l’enfant le sent aussi.

Chez les enfants plus âgés, qui savent déjà ce que c’est que d’être « malade », la peur des maladies peut les attaquer, qu’ils devront les opérer ou leur faire des piqûres et dans certains cas, ils peuvent même se sentir coupables de croire qu’ils sont devenus malade à cause de quelque chose qu’ils ont mal fait. Dans ce cas, les parents doivent leur expliquer la situation avec bon sens et bon jugement, en s’exprimant clairement pour qu’ils puissent la comprendre. Expliquez ce que le médecin fera pour le vérifier, quels instruments seront utilisés, etc.

S’ils sont plus jeunes, nous pouvons leur apporter leur jouet préféré, une peluche, leur couverture, la tétine ou tout objet avec lequel l’enfant se sent protégé. Essayer de distraire le bébé pendant qu’ils le contrôlent est une bonne manœuvre, à condition de ne pas déranger le médecin, comme de le tenir dans les bras pour le réconforter une fois le contrôle terminé.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Articles Similaires