Développement personnel,  Pacha Life

IKI quoi ?

Après vous avoir listé les différentes envies professionnelles par lesquelles je suis passée depuis ma tendre enfance dans cet article, je souhaitais parler de cette méthode japonaise qui consiste à trouver son IKIGAI, autrement sa raison d’être, sa vocation ou encore sa joie de vivre. Ce n’est pas évident pour chacun de la trouver, il faut dire que nous n’avons pas réellement été formé pour la trouver (voir mon article sur le petit poisson).

J’ai été quelqu’un de très rêveuse, des petites remises à l’ordre (ou déceptions) au fil du temps m’ont permis de me trouver des rêves plus réalistes. Je pense que j’étais juste comme la plupart des enfants et adolescents de mon époque, trop bercée par des belles histoires, avec l’impression aujourd’hui qu’on m’ait longtemps protégée de la vraie réalité. Je ne me vois pas comme une princesse qui était aurait été enfermée dans un donjon, mais je vois bien que durant tout ce temps, j’ai beaucoup rêvassé, et pas vraiment avancé. La vie m’a certainement apporté beaucoup de leçons et de découvertes, entre quelques déceptions amicales, des belles personnes sur ma route, bref je suis reconnaissante d’être là où je suis aujourd’hui.

Et c’est toujours important pour moi de savoir là où je vais, du moins approximativement, aujourd’hui j’ai envie de suivre des objectifs et de m’y tenir. Exemple simple, je me suis lancée mainte fois dans la pratique du sport et ça a toujours été un échec, je n’ai toujours pas le corps de Ciara (et ne l’aurais jamais, RIP) aujourd’hui si j’ai pu apprendre la persévérance grâce à mon fils (notamment lors de notre aventure lactée, à découvrir ici), je pense que je peux entreprendre d’autres projets avec brio. 

Aujourd’hui j’aimerais vous parler (pour en revenir au sujet principal) de cette philosophie de vie simple et tellement teintée de bon sens (que nous aurions du y penser nous aussi), cette méthode utilisée par les japonais pour trouver leur voie. Je pense que le mieux est de vous la montrer en image, qui sera bien plus parlante.

Je ne sais pas si vous avez rempli toutes les cases, si vous avez trouvé votre IKIGAI (mais n’hésitez pas à me le dire en commentaire !) mais me concernant je pense avoir trouvé le métier auquel j’aspire aujourd’hui. J’espère pouvoir un jour en parler sur mon blog, mais en attendant, chut ! Projet en progression…

Vous trouverez dans ces articles, plus d’informations encore et des idées pour trouver votre IKIGAI : sur le blog de Julie consacré à l’optimisme que j’aime beaucoup, et celui de Mylène consacré au ZEN.

Sur le site les défis des filles Zen

Au Japon, le système éducatif est différent, et il est selon moi plus intelligent ; du moins, à moi, il aurait bien mieux convenu que tout ce par quoi je suis passée jusqu’à aujourd’hui. Les étudiants japonais, après l’obtention de leur baccalauréat, participent tous à une formation très « générale » où ils apprennent donc les compétences qui peuvent être utiles dans tous les domaines (culture générale, langues vivantes, écriture, aisance orale…) ; en fait, ils ne se spécialisent pas, ne vont pas soit en médecine, soit en droit, soit en art comme chez nous. C’est ensuite, lors de leur embauche qu’ils vont être formés sur place, à leur futur métier. Ingénieux non ?

Cette information, je ne me rappelle plus où je l’ai entendu, mais je m’en suis bien rappelée car je l’ai trouvé génial. Qu’en pensez-vous ?

À très vite ! PachaMaman

P a c h a M a m a n Maman d'un petit bout d'homme depuis octobre 2018, je me lance dans l'écriture d'un blog et vous emmène avec moi si vous le voulez bien dans ma quête d'une vie plus simple, plus naturelle, plus sereine, plus épanouie, plus créative, plus consciente et plus intense chaque jour !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *