Skip to content

Césarienne : quand cette intervention est-elle indiquée en fonction de l’heure de l’accouchement

La césarienne est une intervention chirurgicale dans lequel une incision est pratiquée dans l’abdomen et l’utérus de la mère pour retirer le bébé. Il est indiqué lorsque l’on pense qu’un accouchement vaginal pourrait présenter un risque pour la mère ou le fœtus.

Dans certaines situations, l’accouchement par césarienne est la seule solution pour la naissance d’un bébé en bonne santé, et par conséquent, il ne doit être effectué que lorsque cela est nécessaire, en évaluant toujours les risques et les avantages dans chaque cas, et en évitant les césariennes inutiles.

Selon les cas, la décision de pratiquer une césarienne peut être prise avant la livraison sur la base d’altérations connues, telles qu’une présentation fœtale anormale ou des maladies maternelles ; pendant le travail, faute de progression adéquate ; ou avant un situation d’urgence survenant pendant l’accouchement, comme une souffrance fœtale.

Chaque centre hospitalier a son propre protocole spécifique en cas de césarienne, il est donc important que vous vous informiez avant que le moment n’arrive.

Indications pour la césarienne avant l’accouchement :

C’est ce qu’on appelle césarienne élective ou césarienne élective Elle est réalisée avant le début du travail chez les femmes enceintes présentant une pathologie maternelle ou fœtale qui contre-indique ou déconseille l’accouchement par voie basse.

  • Présentation fœtale qui rend l’accouchement vaginal difficile: En général, une césarienne est généralement indiquée lorsque le bébé est en siège (présentation du siège) ou en présentation transversal ou obliqueCependant, il existe des hôpitaux qui ont un protocole spécifique qui permet de tenter un accouchement par le siège par voie vaginale si les conditions appropriées sont réunies. Avant l’accouchement, et s’il n’y a pas de contre-indication, la femme enceinte peut se voir offrir la possibilité de réaliser une version céphalique externe (à la semaine 37-38) pour mettre le bébé en position céphalique et avoir un accouchement vaginal.
  • Macrosomie fœtale : lorsque le poids estimé du bébé est supérieur à cinq kilos, la nécessité d’une césarienne est envisagée. Dans le cas d’une mère diabétique, pesant plus de 4,5 kilos.
  • césarienne précédente: en général, il est généralement ré-indiqué pour les femmes qui ont eu deux ou plusieurs césariennes antérieures, en raison d’un risque possible, bien que minime – 1,4 pour cent – de rupture utérine. Cependant, dans certains cas, un accouchement vaginal (AVAC) peut être tenté s’il n’y a pas de facteurs de risque qui le contre-indiquent.
  • Avoir eu une rupture utérine lors d’une grossesse précédente: en raison du risque de récidive.
  • Placenta praevia occlusif total ou complet : lorsque le placenta obstrue complètement l’orifice cervical, empêchant le bébé de quitter le canal de naissance.
  • Maladies ou infections maternelles: condylomes, patientes séropositives, lésions d’herpès génital actif, ou conditions médicales de la mère déconseillant l’accouchement par voie basse telles que maladie cardiaque grave, risque d’accident vasculaire cérébral, pré-éclampsie, éclampsie, etc.).
  • Dans certains cas de prématurité et de grossesses multiples: dépend des circonstances individuelles de chaque cas. En cas de grossesse gémellaire, que la position de l’un des bébés n’est pas céphalique.

Sauf situations particulières, les césariennes ne doivent pas être programmées avant la semaine 39 ; dans les grossesses gémellaires à la semaine 38. accouchement par césarienne

Indications de la césarienne pendant le travail :

Une fois le travail commencé, des situations peuvent survenir qui nécessitent l’exécution de une césarienne en travail, comme par exemple:

  • Échec de l’induction du travail.
  • Stationnement de livraison en raison d’un manque de dilatation ou de descente du bébé.
  • Disproportion céphalo-pelvienne (DCP): la tête du bébé est trop grosse pour passer dans le bassin de la mère et ne peut pas être retirée avec des instruments. C’est très rare.

Indications pour une césarienne urgente lors de l’accouchement :

Pendant la phase d’expulsion, des urgences extrêmes imprévues peuvent survenir qui nécessitent une intervention chirurgicale urgente, comme par exemple:

  • Détresse fœtale : perte présumée du bien-être fœtal.
  • Décollement placentaire : nécessite le retrait immédiat du bébé pour éviter les dommages causés par le manque d’oxygène.
  • Prolapsus du cordon ombilical : survient lorsqu’après la rupture du sac, le cordon ombilical dépasse du col de l’utérus avant la tête du bébé. C’est rare que ça arrive, il y a un cas sur 1000, mais ça fait courir un risque sérieux.
  • Suspicion de rupture utérine.
  • Saignement vaginal qui compromet l’état maternel.
Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Articles Similaires